A - Nom de la plante : Absinthe ou Artemisia absinthium.
Appelée aussi Grande Absinthe, Absinthe commune ou officinale.
Appelée également : Aluine, armoise amère, herbe aux vers, herbe sainte.

1 - Description.
L'absinthe est une variété d'armoise de la famille des composées. Originaire de la région de la Méditerranée et est maintenant naturalisée dans les régions à climat tempéré, on trouve l'Absinthe dans les lieux pierreux et incultes, le long des murs aux endroits secs.
Les feuilles sont gris verdâtre dessus, blanches dessous, soyeuses. Les fleurs sont jaunes. L'odeur de cette plante est fortement aromatique et sa saveur très amère.
Il existe également une absinthe maritime qui pousse sur les bords de mer et est peu utilisée et l'absinthe des Alpes ou génépi .
Plante pouvant atteindre 0,40 cm à 1,50 m, à tiges ramifiées. Feuilles très découpées vert argenté et soyeuses sur les deux faces, argentées par dessous.
Floraison de juin à septembre.

2 - Histoire.
La déesse Artemisa lui donna son nom en reconnaissance de ses bienfaits. Les anciens peuples du Moyen Orient (Assyrien et Babyloniens) l'utilisait déjà pour calmer les lourdeurs de l'estomac. En plus de cela les Égyptiens s'en servaient comme vermifuge. Les Druides l'offraient aux Dieux. Les Gaulois s'en ceinturaient les reins, les hommes contre les rhumatismes, les femmes pour faire venir leurs règles.
Dans l'antiquité, elle a servi d'antidote à la ciguë.
Dans le texte de l'Apocalypse selon Saint Jean dans le Nouveau Testament, Absinthe est le nom de la météorite qui s'écrase sur Terre et qui empoisonne les sources et cours d'eau.
(…)Le troisième ange sonna de la trompette : il chut du ciel une grande étoile qui flambait comme une torche ; elle tomba sur le tiers des fleuves et sur les sources. Cette étoile s'appelle « l'Absinthe ». Ainsi le tiers des eaux tourna en absinthe et bien des gens moururent d'avoir bu de ces eaux empoisonnées.(…)

3 - Vertus.
Cette plante soignait les diarrhées et les coliques.
Apéritif tonique et stimulant à la saveur amère qui favorise aussi la digestion (recommandée pour les anémiques et les convalescents).
La poudre de cendres est utilisée contre l'aérophagie.
Excellent fébrifuge pour les accès de fièvre lorsqu'elle est associée à la Centaurée, la Gentiane et l'écorce de Saule.
Anti-nauséeux de valeur (mal de mer), c'est aussi un bon vermifuge contre les Ascaris et le Oxyures.
Pour les femmes, elle facilite les règles et les rend moins douloureuses lorsque l'inertie utérine est en cause.
Cette plante aide à supporter les conséquences d'une trop grande prise de boisson.
Ce breuvage est reconnu pour causer une dépendance rapide et des dérangements mentaux.
Éloigne les insectes.
3. anti-parasitaire.

B - Recettes pour se nourrir.
L'alcool fabriqué à base d'absinthe est extrêmement dangereux ! Ce n'est pas la plante qui est nocive dans ce cas, mais ce que les hommes en font. Cette plante a des vertus curatives à l'état naturel.

C - Recettes pour guérir.
Infusion : Vermifuge. 5 à 6 g de sommités par litre d'eau bouillante. 2 à 3 tasses par jour le matin et 1/2 h avant le petit déjeuner pendant 4 ou 5 jours.
Gueule de bois : faire macérer quelques feuilles d'absinthe concentrée dans une tasse d'eau bouillante et en boire une à plusieurs fois par jour.
C. plantes fraîches brûlées dans étables, ou placées dans les armoires : chasse les parasites et lutte contre les mauvaises odeurs.